deezer_profil_2022

[musique] instrumentale

Musique instrumentale électro-classique

alchimi est un duo français de musique électro-classique.
C’est la rencontre d’instruments classiques (piano, violon, violoncelle, orgues, etc.) et de sonorités électroniques.
alchimi exprime l’élégance et l’intensité d’une musique classique sur des nappes de synthés électros et un rythme impactant à la fois urbain et lyrique.

alchimi compose une musique expressionniste, rencontre électrique et suave du classicisme et d’énergies actuelles, ardentes et libératrices.

alchimi attache une attention particulière au groove, aux gimmicks cajoleurs et dansants, aux batteries uppercuts, aux harmonies sophistiquées et envoûtantes.
Le duo a un attrait particulier pour les pianos (particulièrement leur version acoustique virtuelle d’un Steinway Model D au son chaud, intime et poudré), les orgues darks, les cordes expressives (le violoncelle en particulier), les cuivres puissants et les basses sensuelles.
Leur attrait pour le sound design leur permet de créer des sons dessinant des paysages sonores aux fins d’exprimer toute leur synesthésie sensorielle.

Des influences plurielles

alchimi compose une musique expressive et plurielle à la confluence d’influences diverses : classique, électro, trip-hop et flamenco.

Musique et danse contemporaine

Leur attrait pour la danse contemporaine se lit dans leurs compositions qui tracent les mouvements d’une musique narrative.

[musique] vocale

Couplets clamés, refrains chantés

La prosodie alchimi est un style marqué reconnaissable à la première écoute, l’association de couplets clamés et de refrains chantés soulevés par une musique qui allie leurs particularités hors cadres, un mix accrocheur classique-électro.
 
Leurs deux voix distinctes et complémentaires se rencontrent : une voix chantée au timbre marqué, à la fois rock et pop lyrique et une voix clamée mêlant punch urbain, charme et fêlures.
 

Prose poétique entre rap et slam

Découvrir alchimi, c’est entrer dans un univers au style marqué : de la poésie urbaine et contemporaine, sensible et brûlante. Le duo explore une écriture au style à la fois académique et spontané. L’interrogation permanente d’un flow personnel entre rap et slam.
 
Si le duo se place entre rap et slam, c’est qu’il ne respecte pas une structure figée. Pourtant, il y a une vraie recherche de cadence, de rebond sur les mots, d’acrobaties syllabiques. Le duo s’amuse avec les structures pour trouver une musicalité claquante qui laisse de l’espace aux mots.
 
Le flow alchimi emprunte à la poésie sa recherche de rythme incantatoire et corporel, son effet d’induction, ses jeux d’aventure du langage entre les caresses des assonances, l’attaque de consonnes occlusives, la fluidité des syllabes. Toutefois, le principe du parallélisme de la poésie et ses retours à la ligne imposant des césures du discours ne permettent pas la fluidité de la prose. La recherche prosodique d’un flux narratif est importante pour le duo qui affectionne la littérature du réel que permet la prose, discours qui va de l’avant et raconte une histoire.

Au cœur de mon alcázar • 2022.

“Au cœur de mon alcázar” est un album intense, au lyrisme électrique, qui explose les cadres avec sensibilité et tempérament. alchimi y exprime avec émotion une expérience fragile et intense du monde.

Il est la narration instrumentale d’un récit hors du commun, une tentative d’évasion dont cauchemar citadin est le premier single. Il nous plonge en plein cœur de la cité, dans son agitation perpétuelle mais aussi sa beauté. C’est un titre énergique à l’univers cinématographique. L’expression du piano, du violoncelle, des violons et des sons électros en fait un titre post-rock et néoclassique, témoin d’une société contemporaine en mouvement.

Les traces de mon passage • 2022

“Les traces de mon passage” a été dévoilé après la révélation enthousiaste du titre “Sous le spectre”.

Il dévoile les coulisses d’un quotidien inadapté. Il est une confidence sur une écholalie, une phrase en boucle qui revient comme une obsession.

Il livre en filigrane la force qu’offre l’écriture.

Sur une composition instrumentale mêlant trap et néoclassique, “Les traces de mon passage” déjoue les codes et livre un texte incisif et sensible.